ME DO WE : 5 étapes pour lutter contre la procrastination au travail

5 étapes pour lutter contre la procrastination au travail

shutterstock_421249297

Vous avez tendance à remettre au lendemain ce que vous pourriez faire aujourd’hui ?
La procrastination est révélatrice d’un certain mal-être. Elle peut concerner tous les domaines de notre vie :
professionnelle, mais aussi personnelle.
Pour en finir avec ce problème, découvrez les conseils de Goretty Ferreira, fondatrice de l’Agence pour l’entreprenariat féminin.

N°1. Identifiez le problème

« La première étape pour mettre fin à votre procrastination, c’est d’abord de prendre conscience de votre comportement et des effets négatifs qu’il implique, sur les plans physiques et psychiques », explique Goretty Ferreira.
On peut penser que remettre les choses au lendemain permet de s’accorder plus de temps pour soi, mais la non-action est rarement positive. Elle génère du stress et de l’angoisse sur le long terme, voir installe des obstacles et confirme des croyances limitantes.

En effet, petit à petit, les actions à faire « plus tard » s’accumulent, et on risque de se retrouver débordée réellement mais aussi et surtout mentalement. On peut se sentir paralysée par l’ampleur du travail à réaliser et remettre en question nos capacités. Il vaut donc mieux réaliser les choses au fur et à mesure. Cela permet de se libérer l’esprit, d’avoir un sentiment d’accomplissement et donc d’accroître l’estime de soi.

 

N°2. Isolez la cause de votre mal-être

La deuxième étape de votre quête contre la procrastination est d’identifier les raisons pour lesquelles vous n’avancez pas. Il peut s’agir d’un manque d’intérêt pour vos missions, d’une fatigue passagère, de doutes sur vos aptitudes à mener à bien certains projets (en remettant les choses à plus tard, vous évitez alors de vous confronter au problème), etc…
« Il est important de se poser les bonnes questions pour y voir plus clair et éviter la culpabilité », conseille Goretty. « En fonction des tâches, vous pouvez mener ce travail seule, demander de l’aide à votre entourage ou encore vous faire accompagner par un coach, par exemple. Un regard extérieur peut vous aider à travailler sur vos croyances, et à ouvrir le champ des possibles ».

 

N°3. Définissez une stratégie de progression

Une fois le problème identifié, il est temps de penser aux solutions !

« Pour lutter contre la procrastination, il existe un moyen simple : la mise en action », nous dit Goretty.
« Evitez la to-do list interminable, car on trouve toujours un moyen de s’y dérober. Préférez des actions simples, planifiées, à réaliser en un temps défini. Cela permet d’ancrer en vous de nouvelles habitudes comportementales », explique-t-elle.

 


N°4. Evaluez vos actions

Quatrième étape : fixez-vous des objectifs concrets et réalistes. Voir que vous les avez atteints vous procurera un sentiment de satisfaction face au travail accompli. C’est très important pour se motiver !

Et si vous n’avez pas atteint votre objectif ? Ne vous laissez pas abattre et faites preuve de persévérance. Il est normal de faire face à des échecs dans un premier temps.
Comme le dit Goretty Ferreira : « Le tout est de se mettre en mouvement. Mieux vaut une action imparfaite qu’une parfaite inaction. »

 

N°5. Célébrez vos victoires

Vous remarquez un changement, même mineur, dans votre motivation au travail ? Vous vous êtes forcée à traiter ce dossier qui vous menait la vie dure ? Le train est en marche, vous pouvez être fière de vous.
« Toutes les petites victoires comptent » insiste Goretty. « Elles contribuent à vous redonner confiance et à cultiver en vous le goût de l’effort et du travail bien fait. Il est donc important de les célébrer ! »
Prenez le temps de savourer les résultats de votre dur labeur, accordez-vous une petite pause bien méritée ou offrez-vous un cadeau. Cela n’a pas besoin d’être extraordinaire, juste assez significatif pour que vous vous en rappeliez… la prochaine fois que vous souhaitez remettre quelque chose au lendemain.

 

Source : Me Do We, Campus des femmes actives

Articles associés

Réagir à cet article